Grâce à l’engouement de journalistes : Marie-Claude Dumoulin, Alice Morgaine, l’équipe de 100 idées et Marie-Claire Maison, l’esprit anticonformiste de Quatre Saisons a été vite adopté par les architectes, les journalistes, les artistes, les professions libérales, avant de gagner le cœur des cadres, fonctionnaires, enseignants dans les années 1970 et 80 pour la chambre des enfants d’abord, les bureaux, la cuisine ensuite, et toute la maison finalement.

Après Geneviève Lethu ® qui emboîte le pas, et l’ouverture du premier magasin Habitat ® à Paris par Terence Conran, une chaîne de magasins La Porcelaine blanche ® apparaît qui vend moins cher et en vrac de la porcelaine des usines françaises ayant parfois un léger défaut. Profitant de la mode des cuisines américaines décorées avec goût pour recevoir ses amis, Kitchen Bazaar ® et Culinarion ® apparaissent. Prisunic ® adopte avec Maïmé Arnodin et Denise Fayolle le style « Prisu » proche par de nombreux côtés de celui de Quatre Saisons.

Les années de grande consommation arrivent. Les Français commencent à acheter pour la maison des objets importés  peu chers et à les renouveler au gré des modes. Plus économique le mobilier en bois aggloméré ou en contreplaqué laqué se développe, à la fin des années 80 Quatre Saisons dont les collections de meubles en bois blanc massif donc plus onéreux et les objets simples de belle qualité semble lasser les consommateurs pressés de nouveautés. C’est sur cette vague consumériste que les grandes surfaces du meuble s’imposeront, poussant Quatre Saisons à prendre une nouvelle trajectoire.

© Copyright Quatre Saisons 1965-1985 - Theme by Pexeto