L’atelier de céramique de Mado Jolain, créé au lendemain de la guerre de 1939-45, produit avec succès des tables à piètement métallique et dessus en carrelage émaillé. En 1956, René Legrand et Mado Jolain-Legrand fondent une société d’édition et de distribution, I/D (phonétique du mot  idée), pour développer au-delà de la céramique, une collection de cadeaux et objets pour la maison :

– tables basses, porte-revues, lampadaires, appliques, paravents… à base de structures métalliques habillées de céramique, de cuir, de rotin ;

– flaconnages, ensembles pour bureaux, vanneries, boissellerie ;

– horloges, miroirs, boîtes et corbeilles en cartonnage gainé de liège, de cuir, de toile, de tirages photographiques à partir du travail d’une amie photographe, Claudette Robin.

– séries variées de pots à tabac, à crayons, à cuillères, à épices etc.




Les collections annuelles de I/D sont présentées deux fois par an, au Salon de la Céramique et des Métiers d’art à Paris où elles côtoient les collections de Chambost, Ruelland, Jouve, Capron, Deblander, de la Porcelaine d’Auteuil, la Porcelaine de Paris. Des magasins de décoration réputés dans les années 1950 leur passent commande : Merceron, avenue Montaigne et au Touquet, le rayon Primavera des magasins du Printemps animé par Colette Gueden, la Galerie Maison & Jardin, les boutiques Jacques Franck, Françoise Thibault, La Gloriette à Enghien, Strichla Gadgetière, La Porte ouverte rue Saint-Honoré. Parmi les journalistes qui aiment leurs collections et les soutiennent il y a Carlos Gil à Maison Française, Marie-Claude Dumoulin à Elle, Ginette Sainderichin au Jardin des Modes, Alice Morgaine (Madame Express).

© Copyright Quatre Saisons 1965-1985 - Theme by Pexeto