Quatre Saisons commercialise quelques éclairages-cultes des années 70 :
– Les fameux abat-jours boules en papier de riz japonais, inspirés des abat-jours créés par Noguchi (1904-1988) vendus en exclusivité par Steph Simon boulevard Saint-Germain. Ces modèles nettement moins chers et moins exclusifs que les originaux, s’accrochent en bouquet à différentes hauteurs au-dessus des tables basses et des fauteuils du coin « living » et remplacent avantageusement l’abat jour en porcelaine ou tissu des plafonniers si courants dans les intérieurs parisiens ;
– les lampes articulées dites « d’architecte » en métal laqué de couleurs qui se vissent directement sur le bureau, mais aussi sur des rayonnages, sur un meuble d’entrée… partout tant leur vogue est grande.

 

© Copyright Quatre Saisons 1965-1985 - Theme by Pexeto